7 conseils pour gérer votre stress

Stress et bonne santé, c’est démontré, font bien mauvais ménage : quand le 1er devient chronique, ce sont d’abord les modifications hormonales qui augmentent, favorisant ainsi l’apparition de maladies. Ce sont, aussi, des habitudes néfastes pour la santé qui sont prises : cigarette, alcool, sédentarité… Au milieu de tout cela se cache (puis malheureusement se dévoile) le burn-out : lorsque corps et esprit n’en peuvent plus de résister, ils s’épuisent. Voici donc dans ce billet et celui de la semaine prochaine,7 conseils pour prévenir, en gérant votre stress, le désormais fameux « épuisement professionnel »…

 1.       Identifiez votre prédisposition au stress

 Première étape : identifier si vous êtes, ou non, un(e) stressé(e) chronique… Avoir conscience, le cas échéant, de cette caractéristique, vous permettra de prendre un certain recul sur vos comportements excessifs. Vous pourrez ainsi en reprendre le contrôle et, ce faisant, vous « calmer » un peu.

 Vous avez un mal fou à vous reposer sans culpabiliser ? Vous faites constamment plusieurs choses en même temps et vos journées sont surchargées ? Vous travaillez sans cesse dans l’urgence parce que vous vous fixez vous-même des délais non réalistes ? Vous vous sentez en permanence frustré(e) de n’en avoir pas plus fait encore ? Vous nourrissez un goût prononcé pour la compétition ?

 Plus vous répondez de oui à ces questions, plus votre prédisposition au stress – vous vous en seriez douté(e) – est grande… et plus vous aurez de pain sur la planche pour lui tordre le cou.Atelier-sos-burn-out

 2.       Exprimez vos émotions

 Cessez de confondre contrôle de vos émotions… et refoulement ! Certes, vous pouvez faire le tri dans ce qui peut être dit à telle ou telle personne et ce qui doit rester discret. Mais n’oubliez pas, dès que cela est possible, d’exprimer vos ressentis. Vous réduirez alors efficacement la pression.

 3.       Pratiquez la pensée positive

 Au lieu de vous morfondre sur ce qu’il vous reste à faire, pensez à tout le chemin parcouru. Au lieu de craindre la prochaine réunion avec votre boss, essayez de lui trouver un intérêt. Au lieu de toujours imaginer le pire, dites-vous que le meilleur, lui aussi, peut arriver.

 Chaque jour, prenez 5 minutes (allez, 2, si 5 sont introuvables dans votre vie surchargée) pour faire le point sur ce que vos interventions ou réflexions ont eu ou pourront avoir comme impact positif, même mineur, même non immédiat.

 En résumé : pour ne pas laisser de place au burn-out, PENSEZ POSITIF !!!

 Toute une semaine ne sera pas de trop pour mettre en pratique tout cela ! Je vous donnerai dans mon prochain article les 4 derniers conseils qui vous feront passer de Padawan à maître Jedi de la gestion du stress!

 A bientôt
Karine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *