Apprendre à se connaître pour sortir du burn out

Pour vous sauver, faites connaissance avec vous-même !

Vous venez de prendre conscience de votre épuisement professionnel ? Ou du risque d’y sombrer ? Vous aurez tout à gagner, bien sûr, à parler de vos soupçons à un spécialiste… Mais vous pouvez aussi, si vous en avez la force, commencer à remonter la pente en vous posant d’ores et déjà certaines questions clés, notamment sur ce que vous êtes – pour les autres et plus profondément – et les incidences que cela peut avoir sur votre fonctionnement au sein de l’entreprise. Un grand pas, déjà, pour vous, que ce billet a vocation à vous aider à faire.

Questions essentielles et conflits de valeurs

Que donnez-vous à voir ? Dans quels rôles vous êtes-vous, au fil du temps, englué(e) ? Quelles sont vos réactions face aux événements ? Etes-vous toujours en accord avec ce que vous pensez et désirez ? Pourquoi êtes-vous forcé(e) d’accepter certaines choses que vous réprouvez ? Et êtes-vous réellement obligé(e) de le faire ?

Partir à la rencontre de vous-même, de ce que vous êtes et de ce que vous montrez, est essentiel dans la lutte contre le burn-out. Il s’agit alors d’évaluer les conflits de valeur auxquels vous êtes quotidiennement confronté(e).

Une piste : la connaissance de soi

Un livre fort intéressant traite, notamment, de la connaissance de soi. Son titre : Petit traité du sens de la vie 1. Il explique comment percevoir et concilier son ego et son soi.

A ce stade, quelques définitions s’imposent :
– L’égo : il s’agit de ce que l’on montre, de la couche apparente, pour soi-même et pour les autres.
– Le soi : c’est ce que l’on est soi-même en termes de caractère, de désirs profonds, de peurs et d’attentes face au monde.

Mieux se connaître, mieux connaître son égo et son Soi, c’est prendre conscience de ce que l’on montre, de ce que l’on est, et de ce que l’on peut ou non accepter sans se renier soi-même… et se dégager – au moins en partie – du bourbier du burn-out.

Faites connaissance de votre ego

En spectateur le plus neutre possible et sans jugement, posez-vous les questions suivantes :

  • Quels sont mes masques ? Et que représentent-ils ? Pourquoi les utilise-je ?
  • Quels sont mes rôles ? Pourquoi est-ce que j’accepte de les jouer ? Me conviennent-ils toujours ?
  • Si non, comment faire pour m’en dégager ?

– Quelles sont mes tactiques pour que les autres pensent de moi ce que je veux ?
– Comment fais-je pour me tromper moi-même ?

Faites connaissance de votre soi

Il s’agit là de prendre conscience de ce que vous êtes au plus profond de vous-même, de ce qui se cache derrière le masque ou les masques que vous arborez. Voici, là aussi, quelques questions qui peuvent vous aider :

  • Quelles sont mes particularités ? En quoi suis-je différent(e) des autres ?
  • Qui suis-je vraiment, derrière ce que je montre aux autres et à moi-même ?

Revenez-y le plus possible, pour vous et pour le rôle que vous jouez, à votre échelle, dans la votre système professionnel, familiale… Cessez de vous nier sans cesse pour vous vendre… et vous gagnerez une première bataille contre votre épuisement.

 Ce billet vous parle, n’hésitez pas à le partager!

 

1 Petit traité du sens de la vie – Perpétuer, jouir, construire, abolir et transcender, Marc Halévy, Dangles Editions

Une réflexion au sujet de « Apprendre à se connaître pour sortir du burn out »
  1. Sans déconner, cet article est génial ! Je cherchais justement à approfondir le sujet (rapport entre l’ego et le soi) et j’avoue que ce billet a rendu la chose on ne peut plus claire 😉 Merci !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *