Personnalité et stress…de l’œuf ou de la poule?

Une personnalité, un stress ?

« Par amour du stress »1, un ouvrage publié en 2010, mentionne diverses études sur le stress. Parmi elles, certaines ont montré que 3 traits de personnalité prédisposaient à générer des réponses de stress : l’hostilité, l’anxiété et la faible estime de soi. Une avancée pour comprendre un peu mieux l’exposition à l’épuisement professionnel ? > Lire la suite

La fonction RH condamnée à l’épuisement professionnel?

Le burn-out dans la fonction RH : pourquoi, comment ?

La fonction des Ressources Humaines, c’est avant tout, en théorie, de l’Humain. C’est du moins ce qu’annonce l’étiquette. Etrange étiquette, à vrai dire : celle-ci a 4 faces. Il y a les idéaux des débuts, bien sûr, suivis d’une certaine désillusion pour certains. Il y a aussi l’isolement « naturel » auquel conduit, paradoxalement, la gestion de l’Humain. Il y a, surtout, une situation qui, si elle ne pouvait se révéler dramatique, serait assez cocasse : de celui ou celle qui a en charge le bien-être de tous au sein de l’entreprise, dont personne ne s’occupe. De quoi placer la fonction RH, par ailleurs très exigeante en termes de temps et de compétences, parmi les candidates crédibles au burn-out… > Lire la suite

Quand soigner fait souffrir

Burn-out des médecins : quand soigner fait souffrir.

 Les médecins, oui, soignent, soignent, soignent… au risque de s’oublier eux-mêmes. En 2007, l’Union Régionale des Médecins Libéraux franciliens démontrait que 53% des praticiens se sentaient menacés par l’épuisement professionnel, ce taux étant porté à 60,8% pour les médecins généralistes1. De quoi faire réfléchir sur les coulisses d’une profession parfois en perte de repères…  > Lire la suite

18 heures de travail hebdo et pourtant surmenés!?!

Le burn-out des enseignants… Quand l’institution se sabote elle-même.

Pourquoi un burn-out chez des personnes qui ne travaillent « que » 18 heures par semaine ? Bien sûr, on répond facilement « Mais non Karine, il y a la préparation des cours et les corrections de copies… Vous avez mal compté ! ». Certes. Et je l’ai même fait exprès, par simple provocation et pour que vous lisiez la suite. Parce qu’à côté des préparations de cours et des corrections de copies, il existe toute une nébuleuse de facteurs qui poussent littéralement les enseignants vers l’épuisement professionnel. L’institution, à entendre le corps enseignant, se saboterait elle-même ! > Lire la suite