Burn-out : comment aider son conjoint?

Comment aider son conjoint en situation de burn-out ?

Le burn-out fait la guerre aux couples ! Renfermement sur soi, absence de communication, agressivité, perte de libido, etc. Le tableau, loin d’un Déjeuner sur l’Herbe bucolique, effraye. Il s’invite pourtant de plus en plus souvent entre nos murs. Voilà quelques pistes pour aider son conjoint à exprimer sa souffrance, à passer la mauvaise passe du burn-out et à trouver la force de faire front à 2.Ateliers-sos-burnoutNous recevons aujourd’hui Prune Quellien, journaliste, auteur, blogueuse et coach en relations amoureuses, dont le dernier livre, Rendez-moi mon couple !, vient de sortir. Elle se prête très gentiment au jeu des questions réponses et nous explique comment faire pour réduire l’impact du burn-out sur nos relations de couple.

Karine Branger : Très souvent, le conjoint touché par le burn-out se renferme sur lui-même et ne communique plus. Il se recroqueville dans sa coquille. Comment, selon vous, aider son conjoint à faire part de sa souffrance ?

burn-outPrune Quellien : Quand on fait un burn-out, on est littéralement consumé par le surmenage. La maison brûle et emporte dans ses flammes tout désir de vie, laissant à celui ou celle qui en est victime l’impression d’être inhabité(e). Étranger à la pulsion de vie, plus rien n’a d’intérêt : ni manger, ni communiquer, ni se distraire d’aucune façon. Quant à faire l’amour, cela impliquerait trop d’énergie. Pensons bien que libido désigne l’énergie sexuelle. Alors mobiliser de l’énergie sexuelle quand on n’a déjà plus d’énergie pour vivre…
Pour autant, s’il se montre irritable et morose, le conjoint frappé par le burn-out souffre avant tout d’une surexposition au stress dans son activité professionnelle : il a la sensation d’être broyé par un immense rouage et se sent impuissant. C’est là que le conjoint peut jouer un rôle, celui de reconnaître sa souffrance et d’apporter ce qui fait défaut au souffrant : l’objectivité et la bienveillance.

Pour l’aider à faire part de sa souffrance, il ne faut pas craindre de mettre des mots clairs sur la douleur et de dire « Je crois que tu fais un burn-out, je vais t’amener chez un médecin, on va te sortir de là ». Les mots les plus simples sont parfois les plus efficaces. J’aborde la question de « mettre des mots sur ses émotions » au chapitre 6 de mon livre Rendez-moi mon couple ! et donne des trucs pour dire ce qu’on pense de façon claire et compréhensible, sans passer par des périphrases. S’il refuse, dites-lui que vous le faites aussi pour vous, car vous savez que le burn-out peut vous emporter, vous et votre couple, sur son passage.
En revanche, il serait contre-productif et dangereux pour le couple de se mettre à “psychanalyser” son partenaire. Le rôle de celui-ci n’est pas de guérir à la place d’un professionnel de santé, mais d’être là pour accompagner avec amour.

Burn-out, couple et agréssivitéburn-out comment faire face à l'agressivité de son conjoint

Karine Branger : Mais il est souvent très difficile de garder son calme face à un conjoint agressif qui peut avoir des mots et des comportements injustes. Comment faire face, selon vous, et réagir à l’agressivité de son conjoint quand on le sait en souffrance ?

Prune Quellien : Détachement émotionnel et empathie sont nécessaires pour faire face à l’agressivité du conjoint. Ne surtout pas répondre par l’agressivité à son tour, ce qui serait compréhensible tant la tension est palpable dans un tel cas, mais bien se dire que cette attitude amère est due à un climat professionnel insupportable.
Le conjoint a subi une forte pression émotionnelle de longue durée, il a besoin de compassion, même si lui ne peut rien donner en retour. Certains couples offrent à leur conjoint quelques jours de thalasso. C’est une bonne idée, car prendre soin du corps libère du stress (et laisse un peu d’air à celui qui reste). Vieux truc, mais qui ne s’est jusque-là jamais démenti. Néanmoins, il faudra qu’avant le retour de cette parenthèse bien-être le conjoint accepte un suivi thérapeutique qui prenne le relais… sinon il n’aura plus qu’à retourner sous les jets d’eau thermale.

Puisque le conjoint a été malmené professionnellement, il est également important de le valoriser dans le cadre de la vie privée, dans l’intimité et auprès d’amis et de relations, afin qu’il sache qu’il a de la valeur aux yeux de la société. Il ne réagira probablement pas directement mais, habitué à subir des reproches, parfois des invectives, il sera sensible à l’estime accordée à sa personne.

Karine Branger : Alors comment faire face à 2 dans cette tourmente sans y laisser soi-même sa santé mentale ?

Prune Quellien : La difficulté, c’est qu’on est seul quand le conjoint vit un burn-out. On est seul et on doit être fort pour 2. Il est tellement dans sa souffrance, une souffrance réelle, que la meilleure des attitudes à avoir est de respecter une distance compréhensive et d’amener le conjoint à traiter son burn-out à l’aide de soins appropriés dispensés par des professionnels de santé. Je veille sur toi, mais je ne prends pas ta douleur, dans l’intérêt de notre couple. Pour vous, pour lui, et pour vous deux, celui qui accompagne le souffrant doit prendre garde à ne pas chercher à s’investir outre mesure dans le syndrome d’épuisement professionnel qui frappe ce dernier.

Certains seraient tentés de prendre totalement sur eux l’agressivité du conjoint, sa négligence, son irritabilité et sa présence « fantôme », et ce jusqu’à s’oublier eux-mêmes, revêtant ainsi la tenue de Mère Teresa ou celle de l’Abbé Pierre, se disant qu’après tout il faut faire preuve d’abnégation dans une période pareille. Épauler celui ou celle qu’on aime est fondamental. Néanmoins, supporter ses moindres sarcasmes, endurer à son tour une attitude comme celle qu’il a subie et qui l’a mené au burn-out : non !

Si votre rôle, en tant que personne présumée la plus digne de confiance et de tendresse, est de faire preuve de compassion, vous avez vous aussi vos propres limites et il s’avère vital pour votre couple de respecter une certaine distance psychique pour ne pas vous laisser contaminer à votre tour. Restez vivant, comme vous l’êtes d’habitude. Ne cherchez pas à vous mettre au chevet de votre couple, ce ne serait pas un service à lui rendre.
Que ferez-vous si le burn-out de votre conjoint vous touche aussi ? Car le risque du burn-out est qu’il gangrène les 2 partenaires… et entraine non plus “seulement” un burn-out de l’un, mais pire encore : un burn-out du couple.burn-out: comment aider son conjoint?

Merci beaucoup à Prune Quellien pour tous ces précieux conseils ! N’hésitez pas à faire un tour sur son site pour y découvrir d’autres questions de couple, ainsi que son e-book « Rendez-moi mon couple ! », en cliquant ici

5 réflexions au sujet de « Burn-out : comment aider son conjoint? »
  1. sur le point de détruire tout notre vie , mon mari n est pas plus heureux , j aurai tendance à mettre cela sur le coup de son burn out d il y a quelque mois.

  2. comme pour Maria, mon conjoint a préféré s’isoler et partir de la maison. ça fait 6 mois et je ne sais pas quand et si il reviendra

  3. Bonjour
    Moi mon partenaire me quitte au bout de six de plein bonheur à cause qui fait un burn out
    Que dois je faire pour l aider
    Est ce que je peux garder l espoir qu il revienne vers moi ?

  4. Bonsoir,

    J’ai besoin de conseils pour mon chéri qui vit un enfer depuis 4 mois, et notre couple est à la dérive…je n’arrive plus à gérer mes émotions.

    Si quelqu’un peut m’aiguiller sur le comportement à adopter….
    Merci.

  5. Merci à vous Karine. Le burn-out est un sujet préoccupant, effectivement. C’est une période de la vie qui « brûle » les couples, jusqu’à mener certains au « burn-out de couple ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>