5 exercices de sophrologie en prévention du burn-out

La sophrologie s’invite désormais dans les entreprises… à moins que ce ne soient elles qui l’appellent au secours. Toujours est-il que, parmi ses nombreuses vertus, figure celle de permettre d’éviter nombre de burn-out. En apprenant à se recentrer sur eux-mêmes quelques minutes par jour, les salariés gagnent à la fois en sérénité au travail et en capacité à prendre du recul sur leur situation émotionnelle. Un point essentiel pour percevoir, le cas échéant, un début d’épuisement professionnel… et pour se mettre en mesure, en intervenant au plus vite, de ne pas laisser s’envenimer une éventuelle situation de burn-outIsabelle Hastings, sophrologue intervenant notamment en entreprise, a bien voulu répondre à nos questions.

Atelier-sos-burn-outKB: Pouvez-vous vous présenter s’il vous plaît ? Quel est votre parcours professionnel ?

burn-outBonjour, je m’appelle Isabelle Hastings, je suis sophrologue – consultant, spécialisée sur la prise en charge du stress en milieu professionnel. Après avoir travaillé en France et à l’étranger pendant une quinzaine d’année dans les métiers opérationnels de l’entreprise (chef de projet senior supply chain et logistique), je me suis intéressée à la possibilité de mieux vivre en entreprise. J’ai suivi une formation de sophrologue auprès de l’Institut de Formation à la Sophrologie de Catherine Aliotta avec une spécialisation Process Com (niv. 3). J’ai ensuite obtenu le certificat professionnel inscrit au RNCP auprès d’un jury compétent. Je suis à présent engagée dans un parcours de formation en PNL.
J’exerce à mon cabinet en libéral et je développe un rôle de consultant et formateur auprès des entreprises engagées dans une démarche d’amélioration de la qualité de vie au travail.

KB: Comment intervenez-vous ?

IH: J’ai développé une approche extrêmement pragmatique avec les outils de la sophrologie, de la process com et de la PNL pour proposer des formations, des ateliers de groupe ou des séances individuelles destinés aux acteurs de l’entreprise, du top management aux collaborateurs. Je suis indépendante et je travaille soit directement auprès des entreprises ou bien avec des cabinets en conseil RH. Je me déplace dans les locaux des entreprises à la rencontre des collaborateurs. J’interviens la plupart du temps dans le cadre du plan de formation ou sur demande du CHSCT ou de la médecine du travail.

Les champs d’intervention sont :

  • Mieux vivre au travail
  • Les Risques Psychosociaux
  • La Prévention de l’épuisement professionnel
  • L’équilibre vie professionnelle, vie personnelle

Les axes d’intervention :

  • Booster l’énergie des collaborateurs et stimuler l’attitude positive.
  • Développer les ressources et renforcer les capacités de chacun pour plus d’efficacité et de performance.
  • Désamorcer les situations difficiles.
  • Accompagner la résolution de problématiques individuelles.

Mes valeurs : « Faire de l’entreprise un espace de travail apaisé, propice à l’épanouissement individuel de tous les collaborateurs et à la réussite du projet global de l’entreprise. »

KB: La difficulté, quand on fait un burn-out, c’est d’arriver à prendre du recul sur sa propre situation. Comment selon vous peut-on installer un lâcher-prise durable et réparateur?

IH: La sophrologie, méthode psychocorporelle, peut apporter quelques pistes. C’est une méthode bienveillante centrée sur la personne qui laisse une large part aux ressentis physiques. Son utilisation est de plus en plus appréciée dans le contexte de l’entreprise et du mieux vivre au travail.

La pratique se base sur 3 éléments principaux : la respiration en conscience, la décontraction musculaire et l’utilisation appropriée d’images positives qui renforcent par exemple la sensation de calme, de sérénité et de confiance en soi. C’est un excellent moyen pour arriver à lâcher prise, à se préserver des moments de récupération et arriver progressivement à sortir de cette situation d’épuisement extrême.

KB: Vous évoquez la respiration mais, sauf à faire du yoga et donc à ajouter une activité dans un emploi du temps déjà chargé, comment apprendre à avoir une respiration qui permette l’apaisement que vous évoquez ?burn-out

IH: C’est le but de mes interventions sur le lieu de travail : décloisonner le travail et l’attention à soi ! En quelques séances, la personne apprend à se détendre, à écouter sa propre respiration et à la moduler pour évacuer stress et tensions. Cela permet de retrouver des moments de calme qui ressemblent à des pauses bien-être dans la journée. Avec de la pratique régulière, un état général plus détendu peut être observé. Certains exercices peuvent être facilement repris au long de la semaine.

En pratique : Asseyez-vous sur un tabouret, le dos droit et les pieds bien à plat. Fermez les yeux, posez les mains l’une sur l’autre juste au-dessous du nombril.

Faites le silence à l’intérieur, laissez passer quelques secondes sans penser à rien. Si des idées, des mots, des images vous assaillent, n’y prêtez pas attention. Laissez partir. Concentrez-vous sur votre respiration. Observez son rythme naturel, son amplitude, les mouvements du corps provoqués par l’inspiration et l’expiration.

Soufflez très longuement pour relâcher toutes les tensions. A présent, inspirez en gonflant le ventre, expirez en relâchant le ventre. Sentez comme vos mains accompagnent votre respiration. Vous pouvez recommencer 2 ou 3 fois en imaginant à l’inspiration un air neuf qui entre par vos narines et qui se diffuse dans tout le corps à l’expiration.

Lorsque c’est assez, vous reprenez contact avec vos points d’appuis sur cette chaise. Vous observez peut être des sensations intérieures nouvelles : calme, tranquillité, joie ? Emplissez-vous de ces nouvelles sensations… avant d’ouvrir les yeux et de retourner à vos activités.

KB: Merci pour cet exercice je vais abuser un peu 🙂 mais pouvez-vous nous donner un exercice facile à faire pour obtenir cette décontraction musculaire que vous évoquez ?

IH: Épaules douloureuses, maux de ventre, maux de dos, migraines… Les troubles psychosomatiques sont variés et à présent bien connus et reconnus de la médecine du travail. Le sophrologue propose des exercices de relaxation dynamiques (c’est-à-dire relaxation par le mouvement). Il s’agit d’étirements, de sollicitations musculaires bien précises qui permettent de détendre certaines zones douloureuses. Ces mouvements bienveillants et très doux permettent aussi de prendre conscience de certaines parties du corps souvent négligées. Progressivement, le corps retrouve toute sa place et certaines tensions peuvent être conscientisées et libérées.
En phase de stress professionnel intense, le corps est souvent ignoré et relégué au dernier plan. Il est important d’intervenir sur la souffrance mentale mais aussi de ne pas oublier les signaux d’alarme physiques.

Pour reprendre contact avec vous-même…
Profitez d’un moment de calme pour faire le point, prenez toutes les parties du corps (« les systèmes » disent les sophrologues) et observez mentalement vos ressentis physiques : agréables ? inconfortables ? ou inexistants ? Rappelez-vous : il n’y a pas de bonnes réponses, il s’agit d’une prise de conscience.
Recommencez cet exercice à différents moments de la journée. Vous observerez peut-être des changements…

Les 5 systèmes :

  1. Visage et tête
  2. Cou, Nuque, Epaule, Bras
  3. Thorax, Dos
  4. Abdomen, Colonne lombaire
  5. Bassin, Périnée, Membres inférieurs

burn-outKB: Les personnes qui font un burn-out se plaignent de problèmes de sommeil et d’insomnies matinales notamment. Que recommandez-vous de faire lorsque cela leur arrive ?

IH: Vous vous sentez agressé par les contraintes extérieures : les délais, la surcharge de travail, le cumul de plusieurs activités, une incompréhension dont vous vous sentez victime ? Utilisez autant que possible les images mentales pour créer à l’intérieur de vous un espace de liberté, de calme et de repos absolument nécessaire pour affronter de manière plus positive le quotidien

KB: Que faire si vos nuits deviennent un cauchemar ?

Choisissez un lieu particulièrement calme où vous aimez aller, où vous aimez vous évader. Ce peut être aussi un endroit imaginaire, une cachette de l’enfance, une maison de vacances, une plage à l’autre bout du monde… ou en Bretagne ! Peu importe. Entraînez-vous à observer ce lieu, à repérer les formes des objets ou la nature qui s’y trouve… Faites-en un endroit repère où vous pouvez vous projeter lors de vos insomnies. Mieux vaut vous projeter dans ce décor agréable que de rester éveillé des heures avec des idées récurrentes qui vous empêchent de retrouver le sommeil… Concentrez-vous sur votre respiration et laissez votre mental vagabonder dans ce lieu-ressource.

KB: les personnes en burn-out que j’accompagne me disent avoir le sentiment de manquer d’air et se sentent oppressées, quel exercice leur recommanderiez-vous?

IH: Imaginez par exemple une bulle transparente. Sentez-la autour de vous, dessinez ses contours dans votre écran mental, donnez-lui une couleur, une lumière, diffusez un parfum que vous aimez ou qui vous rappelle une ambiance rassurante. Imaginez peut-être un objet qui vous rassure, que vous pouvez y apporter. Visualisez-vous à l’intérieur de cette bulle en toute sécurité, en toute tranquillité. Réfugiez-vous y autant que nécessaire, comme s’il s’agissait d’une bulle d’oxygène. Quelques minutes en retrait dans votre journée peuvent vous permettre de ne pas perdre pied, de ne pas couler sous les contraintes extérieures.

De nombreuses images peuvent vous être proposées en fonction de votre situation. Un dialogue ouvert et bienveillant avec le sophrologue est essentiel pour permettre de mettre en place des images pertinentes et cohérentes avec votre situation.

KB: En conclusion, n’attendez pas qu’il soit trop tard ! Grace à Isabelle que je remercie, intégrez dès aujourd’hui à votre quotidien des exercices de relaxation et de sophrologie. Cela vous permettra de rester en contact avec vous-même et de ressentir les signes avant-coureurs d’une fatigue professionnelle anormale !

Vous souhaitez joindre Isabelle :

Isabelle Hastings
Sophrologue – Consultant
Spécialiste en Gestion du stress Professionnel
Tel: 0699725329
Facebook: IsabelleAtSophroattitude

Quelle expérience avez-vous de la sophrologie? testez les exercices d’Isabelle et venez en parler sur le blog 😉 à la semaine prochaine 🙂

Karine Branger

credit photo @konradlew – Meadow and Lonely Tree after Sunrise 

2 réflexions au sujet de « 5 exercices de sophrologie en prévention du burn-out »
  1. Très bel article et interview très pertinente ! Merci d’avoir insisté sur l’importance de la respiration dans l’approche de la sophrologie, car c’est un point trop souvent négligé et sous-estimé par la majorité des clients en séance ! Je suis président d’un réseau de sophrologue (que j’ai créé avec une ancienne de l’IFS de Catherine Aliotta également 😉 ) et une sophrologue membre de notre réseau a rédigé un article elle aussi sur le burn out et les bienfaits de la sophrologie qui vient compléter le vôtre, si vous le souhaitez il se situe sur notre blog : geosophroblog.com

    Bon courage pour vos interventions en entreprise en tous cas !

  2. Je serai désireux d.avoir votre guide.
    Avec tous mes remerciements anticipés
    Cordialement.

    Franck

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *