Burn-out : homme ou femme, quelle différence ?

Stress et burn-out : existe-t-il une différence entre les sexes ?

Les études n’ont pas véritablement démontré que l’on puisse opérer, en ce qui concerne la perception du stress et les réactions induites, une distinction entre hommes et femmes, qui serait liée à leurs caractéristiques biologiques respectives. En revanche, lorsque l’on aborde les aspects sociaux et culturels, ces différences deviennent évidentes…

Les modes de socialisation des rôles sexuels engendrent des dissemblances entre hommes et femmes quant à la capacité de chacun(e) à s’adapter et à percevoir le soutien/support qu’il(elle) peut recevoir. Notre éducation, notre environnement social et culturel, provoquent ainsi, face au stress et selon que l’on appartienne à l’un ou l’autre sexe, des différences de perception, de réaction physique et de comportement.

La sensibilité des hommes et des femmes, tout d’abord, diffère en fonction du type de stress ressenti :

  • Un stress lié à la performance impacte plus les hommes que les femmes. Ne pas recevoir, par exemple, la promotion pour laquelle il(elle) s’est battu(e) n’est pas vécu de la même façon par l’un(e) et l’autre.
  • Un stress lié aux conflits interpersonnels est, quant à lui, plus fortement ressenti par les femmes. Celles-ci acceptent en effet plus difficilement un manque de soutien de l’équipe, un conflit avec un collègue, l’isolement, etc.

Hommes et femmes ne développent en outre pas, généralement, les mêmes symptômes face au stress, qu’ils révèlent ou non un burnout (épuisement professionnel):

  • Les hommes sont plus sensibles aux pathologies cardiovasculaires, aux infections et aux abus de drogues.
  • Les femmes ont tendance à connaître plus facilement dépressions, troubles anxieux, phobies et maladies auto-immunes.

Autre différence de taille, qui touche, elle, aux comportements : en période de stress, les différences entre hommes et femmes s’accentuent en matière de prise de décision. Les femmes deviennent alors plus prudentes tandis que les hommes sont tentés de prendre encore plus de risques… Or le renforcement systématique de ce type de comportement ou, de façon plus générale, de tout type de comportement lié au stress, peut soit mener au burnout, soit en constituer déjà l’un des symptômes.

Le stress est à garder à l’œil, donc, pour ne pas laisser passer un éventuel début de burnout…
Vous souhaitez commenter cet article ? Faire part de votre propre expérience en la matière ? Rejoignez-nous sans tarder sur notre blog !

Karine Branger

2 réflexions au sujet de « Burn-out : homme ou femme, quelle différence ? »
  1. Bonjour,

    Il est effectivement possible de dégager des tendances car les différences de réactions face aux stress répondent le plus souvent à un schéma d’adaptation culturellement acquis. à bientôt

  2. Effectivement, le stress chez beaucoup d’hommes les entrainent à s’enfermer dans leur « caverne », chez la femme il entraine un besoin d’empathie je pense.

    H.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *