CINE : la recette du stress

Sonia Lupien directrice du Centre d’études sur le stress humain de Montréal, utilise l’acronyme CINE pour illustrer les 4 facteurs explicatifs de la mécanique du stress* : Contrôle affaibli, Imprévisibilité, Nouveauté, Ego menacé. Explications.

Pour la chercheuse, il existe 4 ingrédients du stress :

  1. Contrôle faible : La situation échappe à la personne ! Elle a l’impression de manquer d’emprise sur les événements.
    Exemple : Alors que vous êtes déjà en retard à une réunion, vous vous retrouvez coincé(e) dans un bouchon.
  2. Imprévisibilité : L’intéressé(e) est confronté(e) à une situation inattendue ou est dans l’impossibilité de prévoir ce qui se passera dans un avenir plus ou moins proche.
    Exemple : Une maladie dont on ne connaît pas précisément l’évolution atteint l’un de vos proches.
  3. Nouveauté : La personne doit faire face à un événement ou à une manière de faire, de raisonner, d’appréhender les choses qu’elle ne connait pas.
    Exemple : Votre nouveau supérieur hiérarchique souhaite imposer des méthodes de travail qui ne vous sont pas familières.
  4. Ego menacé : Les capacités de l’intéressé(e) sont remises en question et son ego est directement touché. Exemple : On vous pose des questions sur votre manière de travailler ou de gérer une situation. Vous vous sentez comme attaqué, remis(e) en question.

Ces éléments, additifs, se renforcent les uns les autres : plus on trouve d’ingrédients réunis par une situation, plus celle-ci est vécue comme stressante par l’individu.

Ce ressenti reste toutefois propre à chaque personne : non seulement une situation ne présente pas nécessairement, si elle est analysée par plusieurs individus, les mêmes caractéristiques (tout le monde ne se sent par exemple pas menacé dans son égo lorsqu’on l’interroge sur ses activités professionnelles de la veille), mais les différents ingrédients du stress n’ont eux-mêmes pas le même impact sur tout le monde. Plusieurs facteurs influent en effet sur notre système de réponse au stress : notre environnement, notre génétique, notre personnalité, nos expériences dans l’enfance et la qualité de notre santé.

Le cocktail (Molotov quelques fois) du stress ressenti est donc bien différent d’une personne à l’autre.

En analysant quel ingrédient du CINE est, pour vous, le plus perturbant, vous vous mettez en mesure d’agir pour réduire efficacement votre stress : connaître, c’est se permettre de cibler l’ennemi. Une première bataille est gagnée contre le burn-out.

* Les résultats de ses recherches sont détaillés dans un livre : Par amour du Stress, qu’elle a dédié au grand public.

2 réflexions au sujet de « CINE : la recette du stress »
  1. Bonjour Christine,

    Bienvenue sur le blog :). Merci pour ce partage de solutions tout à fait pertinentes. Karine

  2. Article très intéressant, pour aller plus loin
    Imaginons des solutions à cet état de stress par rapport aux quatre ingrédients de l’étude
    Contrôle faible : LACHER PRISE, permet une distance qui évite la pollution du cerveau par les émotions et laisse libre l’esprit créatif pour aborder sereinement la situation.
    Imprévisibilité : L’INSTANT PRESENT, permet de garder tous ces moyens pour agir avec son coté reptilien (intuitif), faite vous confiance, votre raison crée le doute , votre intuition sait.
    Nouveauté : ADAPTABILITE AU CHANGEMENT , se faire confiance, être créatif, c’est prendre en main son avenir et non pas être pris en mains par l’avenir.
    Ego menacé : DETACHEMENT, mettre une distance ente la chose et soi ; être le spectateur de la situation permet de trouver des solutions et d’avancer sans se positionner en victime
    Le travail de la forme centrée permet d’aborder l’ensemble de ces solutions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *