4 promotions en 10 ans : belle carrière ou quête de soi ?

Burnout : 4 promotions en 10 ans = belle carrière ou quête de soi ?

Votre carrière est florissante. Depuis vos débuts, vous ne cessez de progresser, pour gagner en responsabilités, en salaire, en autorité, en notoriété… C’est là votre moteur. Un moteur qui ne cesse d’accélérer, visant toujours plus haut, sacrifiant sur son passage amitiés et famille. Vous contournez les obstacles à pleine vitesse, sans même envisager de ralentir. Attention : burnout (épuisement professionnel) en vue !

 Un bonheur à portée de main… insaisissable burnout.

Comme toujours, vous rêvez d’une promotion. Comme toujours, vous faites le nécessaire pour l’obtenir. Et vous connaissez, après quelque 15 ou 20 ans de carrière, toutes les ficelles que vous pouvez tirer en votre faveur : montrer, à votre supérieur hiérarchique, votre aptitude à prendre en charge de nouvelles responsabilités, utiliser intelligemment votre réseau, intégrer de nouveaux projets pour prouver votre motivation, etc. Bref. En faire toujours plus. Pour obtenir toujours mieux.

Mais vers quoi courrez-vous ainsi, depuis des années ? le burnout va lui vous rattraper!

Vers l’idéal que représentent les gens qui vous dirigent ? A force de les voir en tant que supérieurs hiérarchiques, vous les pensez supérieurs tout court, au point de rêver de prendre leur place ou, du moins, de monter vous-même sur le piédestal sur lequel vous les avez placés… Un problème d’estime de vous-même, sans doute.

Ou la croyance erronée qu’au lieu d’être contrôlé, vous pourriez être enfin contrôleur ? En réalité, la hiérarchie se fait de plus en plus pesante, les forces qui vous jugent étant elles-mêmes plus puissantes au fur et à mesure que vous progressez dans l’organigramme de l’entreprise.

Que faire ? Vous reprendrez bien une petite promotion, peut-être… ou une larme de burnout?

Le cercle est vicieux. Alors que vous êtes persuadé que votre nouvel avancement vous fera enfin gagner en sérénité, vous gagnez surtout en anxiété ! La répétition des promotions se fait pulsion, et vous laissez votre paix intérieure sur le bord du pavé… celui que vous foulez d’un pas écrasant, fier durant un bref instant, trinquant à votre nouvelle promotion en pensant déjà à la suivante.
Votre idéal, comme tout horizon qui se respecte, ne sera jamais atteint. Et vous aurez pourtant fait, pour lui, tant de sacrifices !
D’ambition en ambition, vous ne vous apercevez pas que la course prend de la vitesse, devenant folle, désespérante, éreintante. Le burnout entamera bientôt votre idéal. Veillez à ce qu’il ne soit, alors, pas trop tard…

Revenir aux fondamentaux… assez tôt !

Prendre conscience du caractère désormais compulsif de votre besoin d’avancement, de votre insatisfaction chronique, est essentiel.
Souvenez-vous que vos promotions ne sont pas sans incidence sur votre famille. Que vous ne pouvez pas lui imposer de déménager à nouveau, tout juste 1 an après votre arrivée. Que votre conjoint(e) a également un emploi qu’il vous faut, en couple, préserver. Que vos enfants sont enfin dans une bonne école… et qu’ils seraient heureux de vous croiser ailleurs qu’au petit-déjeuner du dimanche.
Rappelez vos amis. Depuis quand n’avez-vous pas pris le temps d’un dîner avec votre copain d’enfance, celui avec lequel vous riez tant ? Les déjeuners, les dîners d’affaire se marchent sur les pieds tant ils sont nombreux. Et les personnes auxquelles vous tenez – et qui, peut-être l’oubliez-vous, tiennent à vous – trépignent de ne plus profiter de la moindre de vos minutes. Le temps, c’est de l’avancement ? Un avancement payé sans doute trop cher, s’il vous coupe de tout le reste et vous conduis au burnout.
En analysant ce qui vous apporte réellement du plaisir dans votre vie, en remettant à l’ordre du jour les valeurs que vos ambitions ont supplantées, en profitant mieux des moments passés en famille ou entre amis, vous éviterez peut-être le burnout qui vous guette.

Plus radical encore : payez-vous le luxe de… refuser une promotion 😉 !
Encore mieux : venez échanger avec nous, avec d’autres, sur notre blog. Des idées sont à donner, d’autres à prendre. Nous vous attendons !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *