Les 7 motivations-clés à vérifier pour éloigner le burn-out

Vous partez au boulot… sans trop savoir pourquoi ? Attention au burn-out ! Les 7 motivations-clés à vérifier…

Pourquoi vous levez-vous le matin pour aller travailler ? Parce qu’il le faut, me répondrez-vous peut-être. Parce que vous avez des enfants et qu’il faut bien leur payer des études. Parce que vous avez un crédit à rembourser. Oui, mais au-delà de ça ? Votre travail vous apporte-t-il d’autres satisfactions que purement pécuniaires ? Si, chaque jour, au saut du lit, vous ne savez plus bien ce qui vous motive, 2 solutions : vous avez purement et simplement fait le tour de votre travail et il est temps d’en changer… ou vous couvez déjà un joli petit burn-out. > Lire la suite

6 conseils pour parler de votre situation à votre conjoint

Burn-out: en avez-vous parlé à votre conjoint?

Fatigué(e), irritable, stressé(e), nouvellement accro à votre petit verre de midi… Voilà que les symptômes du burn-out s’attaquent à vous. Vous lisez notre blog, alors vous les connaissez bien, ces témoins de l’épuisement professionnel ! Ne les laissez pas se développer : le burn-out, s’il a des répercussions sur votre vie professionnelle, peut aussi gangréner votre petite famille. Non, il ne va pas gâcher tout ce que vous avez construit ! Résistez ! Pour votre salut et, nous osons le dire, pour celui de votre couple, commencez par en parler à votre moitié. C’est difficile, d’autant que votre épuisement professionnel vous a logiquement privé(e) de toute envie de communiquer. Mais on ne vainc pas un burn-out sans l’aide de son(sa) cher(chère) et tendre. Burn-out : en avez-vous parlé à votre conjoint ? > Lire la suite

Salarié et burn-out : sacerdoce des temps modernes ?

« Global burn-out » : la philosophie s’applique enfin à l’entreprise !

Vous aviez peut-être lu, mon billet sur l’article des Inrockuptibles qui commentait le livre de Pascal Chabot : « Global burn-out »*. Je vous avais promis de reparler de l’ouvrage lorsque je l’aurais enfin eu entre les mains, sous les yeux  et dans la tête. Voici donc les 2 axes qui m’ont particulièrement interpellée lors de sa lecture : le parallèle établi entre le burn-out et l’acédie qui, autrefois, touchait certains moines, et les considérations de l’auteur autour du concept de reconnaissance.  « Global burn-out » : la philosophie s’applique enfin à l’entreprise ! > Lire la suite

Et si les employeurs réglaient l’addition?

Indemnisation du burn-out : et si c’était les entreprises qui payaient ?

« Le burn-out est le résultat d’une certaine organisation du travail » : beaucoup s’accordent à le dire. Si des critères plus personnels entrent sans doute en ligne de compte dans la prédisposition des personnes à souffrir d’épuisement professionnel, les entreprises sont en grande partie responsables de la détresse – ou de l’inconfort –  psychologique de leurs salariés. Pourtant, et malgré son « succès » grandissant (il remplirait bien quelques Zéniths), le burn-out n’est toujours pas inscrit dans les tableaux des maladies professionnelles ! Et pour cause : cela ferait supporter son coût aux entreprises alors que c’est, pour le moment, le régime général de la Sécurité Sociale qui finance… Indemnisation du burn-out : et si c’était les entreprises qui payaient ? > Lire la suite

Harcèlement moral et burn-out : quand l’un va sans l’autre.

Entre harcèlement moral au travail et burn-out, la tendance est souvent à la confusion. « Mon chef me harcèle. C’est sûr, je vais me retrouver en burn-out », entend-on dire. Alors oui, le harcèlement moral pourrait effectivement être l’un des facteurs du burn-out… mais il en serait rarement le seul ! Et – qu’on se le dise ! – il mènerait en réalité plus souvent à une dépression qu’à un burn-out. Ce dernier saurait, en outre, très bien se faire sa place sans qu’aucune situation de harcèlement moral ne puisse être détectée. L’indépendance entre harcèlement moral et burn-out pourrait donc bien être déclarée. Harcèlement moral et burn-out : quand l’un va sans l’autre.

> Lire la suite