Les symptômes psychiques du burn-out

Symptômes du burn-out: les symptômes psychiques

Nous évoquions, la semaine dernière, les symptômes comportementaux du burn-out (épuisement professionnel). Bien que plus subjectifs, des symptômes psychiques sont également décelables chez les personnes sujettes au burn-out. Puisqu’ils concernent l’individu dans l’intimité de son ressenti, ils sont évidemment moins flagrants en société, donc difficilement décelables par l’entourage.

Symptômes du burn-out: la fatigue intellectuelle véritable alerte

Tout sentiment de fatigue intellectuelle doit pourtant vous alerter quant à un risque de burnout vous concernant directement. Vous vous sentez usé, essoufflé psychiquement dans vos tâches quotidiennes, et avez le sentiment d’une inefficacité croissante. Votre faculté de concentration commence à vous jouer des tours, tout comme votre mémoire qui semble parfois en panne.

Symptômes du burn-out: mémoire et capacité à décider en panne!

Prendre des décisions devient un véritable parcours du combattant, pour vous qui, auparavant, saviez si aisément vous adapter aux circonstances. Il s’agit d’analyser des faits pour régler un problème, arbitrer ou faire prendre un tournant à un projet d’entreprise ? Vous vous embrouillez, restant indécis lorsque vous auriez, quelques mois plus tôt, su pertinemment où vous alliez et comment avancer.

Symptômes du burn-out: anxiété latente et pernicieuse!

Plus généralement, vous souffrez d’une anxiété insidieuse, qui vous poursuit dans votre vie privée. Dans les cas les plus sérieux, une réelle détresse psychique apparaît, conduisant parfois à des pensées suicidaires.

Inutile d’en arriver là pour agir ! L’apparition de tels symptômes, même s’ils vous semblent de prime abord bénins ou passagers, doivent vous mettre sur vos gardes et vous devez en parler à votre médecin. Pas de fausse pudeur, votre santé psychique est en jeu alors jouez carte sur table avec lui et n’hésitez pas à lui poser la question du burn-out.

Venez en discuter sur notre blog : vous exprimer et lire les expériences d’autres personnes en matière de burnout peut être une première étape dans l’amélioration de vos symptômes…

6 réflexions au sujet de « Les symptômes psychiques du burn-out »
  1. Bonjour Mina, vous êtes dans une phase semble-t-il de questionnement intense et présentez peut-être quelques signes d’alerte d’un burn-out. Toutefois vous êtes en alerte et identifiez les signes ce qui est très bien pour ne pas y plonger:). Discutez de vos doutes avec votre mari, ne gardez pas tout pour vous et ne restez pas isolée. Je comprends le sentiment de frustration et la dévalorisation que vous pouvez ressentir dans votre activité quotidienne. Vous souhaiteriez faire quelque chose de plus valorisant à vos yeux et non pas seulement ramener un salaire; est-ce cela? Comment pouvez-vous vous aider? si vous étiez votre meilleure amie que vous conseilleriez-vous? à bientôt. Karine

  2. Bonjour

    J’ai mis aujourd’hui un mot sur ce que vers quoi j’ai l’impression que je me dirige : « burn out ». Cependant je n’ai pas l’impression d’y être vraiment, mais je ressens très fortement les prémisses de ce que ça pourrait être.

    Je fais un travail à domicile pour une société dans l’infographie. J’ai l’impression depuis pas mal de temps, mais surtout depuis un mois de ne plus arriver à travailler. Faire certaines tâches me prennent un temps fou, je n’ai aucune concentration, je suis distraite d’un rien, je me sens fatiguée intellectuellement, fatiguée physiquement aussi. J’ai juste envie d’arrêter de travailler. Je sais que c’est dû à plusieurs choses. J’ai un travail bien moins créatif qu’avant (évolution dans le domaine), plus répétitif (et quand j’ai enfin un projet un peu intéressant, je stagne, j’ai l’impression d’avoir régresser dans le domaine, c’est horrible), je suis irritable, impatiente,… et j’ai aussi envie de me lancer dans une carrière artistique mais je ne m’en sens pas non plus capable. (pas le temps en dehors de mon travail d’évoluer en tant qu’artiste, il faudrait donc que j’ai mes journées de libre pour avancer et pour cela démission, j’ai donc ça en tête depuis un moment)

    Bref, je ne sais pas si je vais vers un burn out. Si ces symptômes surtout psychiques sont un signe, si c’est juste finalement une frustration de ne plus pouvoir avancer dans mes passions et mes rêves. Et en même temps j’ai honte, car j’ai beaucoup d’avantages avec mon métier (être à domicile, du temps en plus…) et j’ai l’impression que d’avoir un métier, enfin ne pas le lâcher, c’est primordial que ce soit pour respecter les autres qui n’ont pas forcément la chance que j’ai, ou mon conjoint (à qui j’ose pas en parler), pour rembourser aussi la maison etc. Bref je me sens dans une impasse et parfois je me dis, peut être que ça ira mieux d’ici quelques temps (tout en craignant que non), et en ayant peur aussi de regretter de ne pas avoir essayer de faire autre chose.

    Et puis voir un médecin pour mon cas? J’ai la forme à côté même s’il y a de la fatigue, je ne veux pas non plus dépendre de médicaments. Non j’aimerai juste avoir la force de travailler, me sentir à la hauteur et progresser.

  3. Bonjour Fabrice,
    Il est difficile pour moi de vous dire aussi vite si c’est un burn-out. Toutefois vous présentez effectivement certains symptômes qui s’y rapportent comme la perte de motivation, de sens et l’agressivité dont vous dites faire preuve envers votre entourage. Vous voyez tout en noir c’est aussi un des symptômes du burn-out. Avez-vous consulté votre médecin? si ce n’est pas encore le cas je vous conseille de le faire au plus vite et de lui parler de votre situation et de la façon dont vous la vivez.Avez-vous quelqu’un de proche à qui parler de votre situation? Quelques fois certaines personnes n’osent pas avouer leur malaise à leurs proches; mais il n’y a aucune honte à cela et parler de votre ressenti et de votre mal-être peut vous aider à y voir plus clair. Je suis de tout coeur avec vous dans cette phase difficile. Karine

  4. Bonjour, Je travaille 39h (théorie) de taches répétitives et mes 5 semaines de congés par an me semblent ridicules. Je me suis emmerdé à faire des études pour gagner 1700 € / mois.
    Actuellement je n’en peux plus j’en ai marre de tout et plus aucune envie. La seule chose d’on j’ai envie c’est de prendre ma bagnole et de me foutre dans un mur car ce cercle infernal de travaille esclavagiste ne s’arrêtera jamais.
    Est ce çà le syndrome de burn out ? Je suis infect avec tout le monde et je n’attend qu’une étincelle pour partir en flamme

  5. Merci de ce commentaire. Les personnes en burnout peuvent présenter des comportements très différents d’une personne à l’autre. De surcroît une même personne peut selon son degré de burnout alterner les périodes « irascibles » et les périodes de retrait sur soi et de mutisme absolu. Ce sont ces variations de l’humeur qui peuvent aussi alerter l’entourage qu’il soit familiale ou professionnel.

  6. « Puisqu’ils concernent l’individu dans l’intimité de son ressenti, ils sont évidemment moins flagrants en société, donc difficilement décelables par l’entourage. »
    professionnel ? car décelable par le cercle familial. le burnt out doit être infect dans son entourage familial. divorce en perspective ou suicide collectif
    Cet artcle interpelle. ton est juste et approprié. Ca fait un peu flipper

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *